Attentes budgétaires : les moyens pour décider nous-mêmes

Courtoisie

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et la députée de Repentigny, Monique Pauzé, ont présenté les attentes du Bloc Québécois en vue du prochain budget fédéral. Les quelque 80 mesures proposées sont le fruit de consultations menées depuis l’automne dernier auprès de centaines d’intervenants du Québec de différents domaines et auxquelles l’ensemble des députés bloquistes ont participé.

« Les crises à répétition qu’on vit depuis trois ans ont révélé bien des problèmes, a expliqué Yves-François Blanchet. D’abord, la COVID a démontré que notre système de santé avait été fragilisé par le sous-financement chronique du fédéral, tandis que les graves lacunes du régime d’assurance-emploi ont forcé l’adoption d’une série de programmes coûteux conçus sur un coin de table. On ne doit plus revivre ça! La réouverture soudaine de l’économie a exposé d’autres problèmes: pénurie de logements, pénurie de main-d’œuvre accentuée par le vieillissement de la population et grande fragilité de notre secteur manufacturier. Et voilà que l’agression russe contre l’Ukraine frappe nos agriculteurs qui doivent payer le fort prix pour leurs engrais, en plus de nous rappeler l’urgence de se sortir de notre dépendance au pétrole. Le gouvernement n’a réglé aucun de ces enjeux fondamentaux ».

« Avec sa récente annonce en santé, Justin Trudeau s’est contenté d’arrêter de couper. Dans dix ans, Ottawa couvrira 24% des coûts de santé, soit exactement ce qui prévalait lorsqu’il est arrivé au pouvoir et qui a mené à la crise qu’on connaît. Il est temps d’entreprendre une discussion sérieuse sur le déséquilibre fiscal au Canada. Ottawa doit contribuer à hauteur de 35% des coûts de santé si on veut rebâtir le système. C’est la même chose pour le pouvoir d’achat des aînés. Ça fait des années qu’on sait que la génération du baby-boom approche de l’âge de la retraite et qu’une forte baisse de son pouvoir d’achat risque de plomber l’économie. Mais Ottawa est incapable de voir venir », a avisé Mme Pauzé.

Voici les six demandes incontournables du Bloc Québécois:

  • Hausser les transferts en santé au niveau de la demande initiale du Québec et des provinces. En lien avec cette demande, entreprendre le règlement du déséquilibre fiscal;
  • Appliquer la hausse de la Sécurité de la vieillesse dès 65 ans;
  • Mettre en place la réforme de l’assurance-emploi dès maintenant.
  • Suspendre la taxe de luxe sur les aéronefs le temps nécessaire pour en corriger les effets pervers qui menacent 2 000 emplois dans l’aéronautique;
  • Réformer les services fédéraux pour éviter les ratés et les délais actuels (IRCC, vétérans francophones, assurance-emploi, services frontaliers);
  • Accroître l’appui financier du gouvernement fédéral en éducation en français à l’extérieur du Québec pour qu’il reflète la hausse des coûts.

Le document dévoilé aujourd’hui présente également une série de demandes dans tous les domaines afin de s’attaquer aux problèmes fondamentaux qui touchent le logement, le pouvoir d’achat des aînés, la pénurie de main-d’œuvre, l’inflation, les changements climatiques et l’accélération du virage vert, l’agriculture, l’économie québécoise et ses secteurs de pointe.

« Le Québec a une vision très claire des mesures à mettre en œuvre pour faire face efficacement aux défis actuels. La solution est simple et passe par davantage de moyens financiers pour le Québec. Le gouvernement Trudeau doit s’attaquer au déséquilibre fiscal en rehaussant les transferts fédéraux pour en assurer une redistribution plus équitable et plus juste. L’avenir se prépare en tablant sur les forces du Québec qui sont justement celles qui gagneront en importance dans l’économie de demain. On vit une période de bouleversements actuellement. Si on veut en sortir plus forts, il faut bâtir sur du solide et c’est ce que visent les propositions du Bloc Québécois », a conclu Monique Pauzé.

Dernières nouvelles:

Souffrez-vous de dépendance affective?

La dépendance affective est un concept qui décrit une relation malsaine et excessive avec une autre personne. Elle se caractérise par un besoin constant de l’approbation, de l’attention et de l’amour de l’autre personne, au point où cela devient une source de souffrance et d’insécurité.

Les personnes qui souffrent de dépendance affective ont souvent une faible estime de soi et ont du mal à se sentir complètes sans la présence ou la validation de leur partenaire. Elles peuvent également avoir peur d’être abandonnées ou rejetées, ce qui les pousse à adopter un comportement de recherche constante de l’affection et de la proximité de l’autre personne.

Les signes courants de la dépendance affective comprennent :

  • Une peur intense de la solitude ou de l’abandon
  • Une tendance à négliger ses propres besoins pour satisfaire ceux de l’autre
  • Une difficulté à prendre des décisions sans consulter l’autre personne
  • Une jalousie excessive et un besoin constant de contrôler les activités de l’autre
  • Une incapacité à se sentir bien dans sa peau sans la validation de l’autre

La dépendance affective peut entraîner des relations déséquilibrées et toxiques, où l’une des parties est dominante et l’autre est soumise. Cela peut également entraîner des problèmes de confiance, de communication et d’autonomie personnelle.

Il est important de reconnaître et de traiter la dépendance affective, car cela peut avoir un impact négatif sur la santé mentale, les relations et la qualité de vie globale. Le soutien d’un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue ou un thérapeute, peut être bénéfique pour aider une personne à développer une estime de soi saine, à renforcer son autonomie et à établir des relations équilibrées et saines.

Si vous pensez souffrir de dépendance affective, appelez au 450-755-3515 nous vous mettrons en contact avec une personne qui peut vous aider.

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy