De plus en plus d’opposants contre les mesures sanitaires

De plus de plus de gens s’opposent aux mesures sanitaires mises de l’avant par la santé publique du Québec, notamment pour l’obligation de porter un couvre-visage dans les lieux publics ainsi que dans les écoles.

« C’est une question de choix de porter ou non le couvre-visage. Il y en a qui sont d’accord, d’autres non. Il y en a qui se fient à une science, d’autres à une autre science. Le débat est assez partagé », a reconnu Steve Couture, un résident de Sainte-Anne-de-des-Plaines, qui a participé à la manifestation asti-masque du 8 août dernier dans le centre-ville de Montréal avec sa conjointe et ses deux enfants.

Selon M. Couture, si la crise n’aurait pas été autant médiatisée avec des chiffres truqués, les mesures ne seraient pas aussi démesurées.  « Les scientifiques, les chercheurs, les microbiologistes et épidémiologistes de partout dans le monde sont censurés parce qu’ils essaient de faire leur job. C’est carrément de la manipulation », a-t-il ajouté.

Steve Couture estime qu’entre 30 000 et 50 000 personnes ont pris part à la manifestation contre le port du masque, le 8 août dernier, au centre-ville de Montréal.

« De jour en jour, on nous martèle que les gens meurent et qu’il est dangereux de sortir de chez soi. Les médias propage qu’on est en pandémie de COVID-19. Actuellement, on joue sur les mots », a-t-il lancé, ajoutant qu’il participera à une autre manifestation à Québec, le 12 septembre prochain. On souhaite qu’il y ait 200 000 personnes.

Pour M. Couture, les manifestations ont pour objectif de défendre la liberté d’expression et d’avoir le choix de porter un masque ou non. « Au final, le projet de loi 61 donnera plein pouvoir au gouvernement dans le contexte de la déclaration d’état d’urgence », a-t-il souligné. 

Pour celui qui n’hésite pas à ne pas porter le masque dans des endroits publics, il n’est pas question de revenir comme avant l’éclatement de la crise de la COVID. « On veut débarquer de ça. On veut choisir. Beaucoup de gens vont avoir de la misère à payer leur maison. Plein de PME vont faire faillite et il y a des suicides comme il y en a jamais eu. C’est épouvantable ce qui se passe actuellement », a indiqué M. Couture.

Steve Couture est totalement opposé au port du masque que ce soit en public ou pour les enfants à l’école. « En portant le masque, c’est le symbole de la peur. Tu abdiques face à la tyrannie », a-t-il conclu.

Courtoisie. Steve Couture a participé à la manifestation du 8 août dernier à Montréal.

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

Rejoignez les résidents de Terrebonne, Mascouche, Repentigny...
65,000 utilisateurs en août !

450.755.3515