Fermeture et mise en vente des trois restaurants de la Brasserie T!

Courtoisie Signé Toqué

À regret et en tout dernier recours, la Brasserie T! annonce sa fermeture immédiate au quartier Mile-End/Parc-Extension, à Sainte-Thérèse et à Brossard, de même que celle du Comptoir-Épicerie de l’avenue Beaumont et de Burger T!, situé au Time Out Market, à Montréal.

Pour sa part, le restaurant Toqué! ouvrira dès le mercredi 10 janvier après la pause des Fêtes. Les actionnaires recherchent déjà des professionnels dans ce domaine désireux d’acquérir les établissements concernés et d’engager les employés actuels. Ceux-ci ont été avisés de la nouvelle en matinée mercredi.

La Brasserie T! fonctionnait bien. Son achalandage était bon, précise Normand Laprise, chef et cofondateur du groupe. Toutefois, la pandémie s’est produite au pire moment du développement du réseau, dont le plan d’expansion lancé en 2019 comprenait une cuisine de production et l’ouverture de cinq restos Brasserie T! « Les frais d’exploitation de notre cuisine de production, située sur Beaumont, étaient trop élevés pour fournir seulement trois succursales. Donc, nos opérations étaient déficitaires. Sans pandémie, le développement serait déjà terminé. » À cela s’ajoute l’effet négatif de l’inflation (augmentation du coût des matières premières, de la construction et des salaires). Sans oublier le roulement de personnel.

Les installations et l’équipement de la Brasserie T!, du Comptoir-Épicerie et de la cuisine de production sont à vendre. Normand Laprise et Christine Lamarche, associée et cofondatrice, déploieront leurs efforts et leur talent à assurer la pérennité de Toqué!, lequel a célébré en 2023 ses 30 ans. Même si la situation de la Brasserie T! a fragilisé financièrement leur groupe, le duo a espoir de vite en stabiliser l’état au cours des prochains mois.

Faire le maximum pour éviter le pire

Tout a vraiment été tenté avant de devoir prendre la déchirante décision de fermer : maintien des horaires d’ouverture, injection de fonds pour conserver les activités, publicité dans les réseaux sociaux, modélisations visant à optimiser les coûts d’exploitation, réductions des stocks, demandes de baisse des loyers. Chaque action a été posée en respectant les normes de qualité ayant bâti la réputation de la marque.

« Néanmoins, nous sommes arrivés à la fin de nos ressources financières, explique Christine Lamarche. Puisque les premiers mois de l’année sont toujours plus difficiles sur le plan financier en restauration, nous n’étions pas en mesure de les affronter pour la prochaine année. Par-dessus tout, nous souhaitions protéger le personnel, les fournisseurs et autres partenaires. »

Reconnaissance et accompagnement  Chacun des 130 employés mis à pied recevra sa paie et tout montant accumulé pour les vacances ainsi que les primes. La direction entend prendre soin d’eux, notamment dans la recherche de postes en restauration. « Ils ont toujours été dévoués et ont toujours accompli de l’excellent travail, lancent à l’unisson Christine Lamarche et Normand Laprise. Nous ne les remercierons jamais assez. Ils ne sont pas du tout responsables des fermetures. Nous tenons aussi à remercier la précieuse clientèle qui nous a accompagnés dans cette belle aventure. »

Bonne fête nationale du Québec !

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy