Lanaudière en hausse de popularité auprès des skieurs

Courtoisie

L’Association des stations de ski du Québec dévoile les résultats détaillés de la saison 2022-2023. En effet, l’Étude économique et financière des stations de ski du Québec, pilotée depuis maintenant 35 ans par Michel Archambault, professeur émérite en tourisme de l’Université du Québec à Montréal et ses collaborateurs, révèle que l’industrie obtient la meilleure performance d’achalandage des 16 dernières années avec 6,6 millions de jours-ski. Cette étude, produite avec le soutien du ministère du Tourisme, met également en lumière un retour de la clientèle hors Québec (21 %) et un chiffre d’affaires global de plus de 429 millions de dollars.

Hausse marquée des visites en station

Les stations de ski ont vu leurs visites augmenter de 5 % soit près de 600 000 visites de plus que la moyenne des 10 dernières années, un véritable exploit compte tenu des difficultés associées au démarrage de la dernière saison qui a subi les contrecoups des aléas météo (un redoux exceptionnel au Jour de l’An) et des fermetures de stations en raison des pannes d’électricité qui sont survenues dans de nombreuses stations pour la période névralgique du Temps de Fêtes. L’inquiétant début de saison, marqué par le mois de décembre le plus chaud des 103 dernières années, s’est donc soldé par un retard dans l’ouverture de la saison pour 60 % des stations, avec comme conséquence, un recul de près de 22 % de la fréquentation au terme de la période des Fêtes 2022. Cette période difficile s’est heureusement vue rattrapée à la fin de l’hiver par des augmentations notoires de 13 % durant les semaines de relâche et de 55 % au ski de printemps. Les conditions de neige exceptionnelles de fin de saison ont d’ailleurs permis à 31 % des stations de ski d’allonger leur saison et ainsi fermer après la date qu’elles avaient initialement projetée.  

Trois régions touristiques au sommet

Bien que les 75 stations de ski québécoises soient réparties dans 16 régions touristiques, ce sont plus de 70 % des jours-ski et 80 % du volume d’affaires qui sont comptabilisés à même les pentes des Laurentides, des Cantons-de-l’Est et de Québec-Charlevoix. La région des Laurentides à elle seule atteint un sommet à près de 2,2 millions de jours-ski, ce qui consolide sa position dominante comme région touristique pour la fréquentation des skieurs.

Lanaudière, en hausse de popularité

La région de Lanaudière, quant à elle, bénéficie d’une hausse de 9,9 % des visites, pour atteindre 417 000 jours-ski en 2022-2023. Avec des conditions d’enneigement favorables (températures froides) et des précipitations de neige plus élevées que la normale, la région qui compte 5 stations de ski a produit 3,5 % du volume d’affaires global et 6,3 % de l’achalandage du Québec.

Défis multiples sur le radar

Plusieurs investissements ont été faits dans les stations de ski, à la hauteur de près de 70 millions de dollars l’année dernière (+ 27 %), dont 56 % sont réalisés dans le groupe des stations majeures. Ces investissements sont le résultat de l’effet de levier que génèrent les programmes d’investissements du Gouvernement du Québec et de son ministère du Tourisme, notamment le PADAT, EPRTNT et le PARIT, sans oublier l’appui financier de Développement économique Canada pour les régions du Québec dans le cadre du Fonds d’aide en tourisme qui a permis l’acquisition d’équipements de damage. Ces aides financières permettent aux stations, véritable moteur économique régional hivernal, de s’adapter face à de nombreux défis, notamment les changements climatiques, l’inflation vertigineuse et la rareté de main-d’œuvre en plus d’offrir des expériences en montagne distinctives, sécuritaires et accessibles.

Augmentation des coûts d’exploitation

Selon Archambault et son équipe, les résultats financiers des stations sont positifs en 2022-23. Toutefois, l’augmentation des coûts d’exploitation et les pressions inflationnistes pourraient avoir un impact important sur la performance future des stations, la capacité d’investissement serait alors diminuée. Michel Archambault souligne que des investissements importants sont nécessaires à chaque année, pour offrir une expérience positive aux skieurs. Il souligne aussi que le volume d’affaires des montagnes québécoises provient pour plus de 66 % des stations majeures situées dans les trois principaux marchés. 

Bonne saison estivale !

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy