L’UQAM et le Cégep de Lanaudière étudieront les cheminements et les parcours scolaires des Lanaudois

Courtoisie

La région de Lanaudière fait face à des enjeux particuliers sur le plan de la diplomation postsecondaire. Toute proportion gardée, la région détient un taux d’accès plus faible aux études collégiales et universitaires que celui qui prévaut au Québec.

Devant ce constat, le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le Centre Urbanisation, Culture et Société de l’INRS et le Service de la recherche et du développement du Cégep de Lanaudière mèneront une recherche exploratoire portant sur les cheminements et les parcours scolaires des Lanaudois.

Intitulée Les parcours scolaires des élèves de la région de Lanaudière : éléments de description et de compréhension, la recherche visera à documenter les parcours empruntés par les étudiants lanaudois, plus particulièrement les lieux de formation postsecondaire et les différentes transitions entre les ordres d’enseignement. L’étude prendra appui sur l’exploitation de diverses bases de données en éducation pour comprendre les différents facteurs sociaux et éducatifs qui peuvent avoir des impacts sur ces parcours. En adoptant une approche longitudinale, elle suivra l’évolution des étudiants sur une période d’environ dix ans, ce qui permettra une analyse approfondie des multiples aspects liés à leurs transitions et à leurs parcours scolaires.

« La morphologie des parcours scolaires, c’est-à-dire la succession de séquences, de situations, d’événements ou de décisions sur le plan éducatif et scolaire, est importante. La transformation des cheminements, des transitions et des parcours scolaires est révélatrice de beaucoup de choses. Cela peut par exemple démontrer qu’il y a une évolution des rapports, individuels ou sociaux, à l’éducation. Ainsi, les pauses dans les études ou les cheminements à temps partiel peuvent représenter un changement plus profond qui indique qu’il y a des transformations sociales sous-jacentes. », indique Pierre Doray, professeur associé au Département de sociologie de l’UQAM et chercheur au CIRST.

« Pour nous, cette recherche constituera une mine d’informations précieuses relatives à l’éducation postsecondaire dans Lanaudière. En tant qu’unique institution collégiale de Lanaudière, cette recherche constitue pour nous une occasion de remplir notre mission, en comprenant mieux quels sont les facteurs qui peuvent avoir un impact sur l’accès aux études collégiales, la rétention et la persévérance. En connaissant mieux notre effectif étudiant, nous serons davantage en mesure de répondre à ses besoins », mentionne Dominic Leblanc, directeur adjoint de la recherche et du développement au Cégep de Lanaudière.

Ce projet est rendu possible grâce à une subvention du Pôle lanaudois en enseignement supérieur. Cette instance, qui regroupe l’UQAM, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université de Montréal et le Cégep de Lanaudière, vise à favoriser le rapprochement des cégeps et des universités avec l’enseignement secondaire. Elle cherche notamment à améliorer sa compréhension des différents parcours scolaires et leurs effets sur l’accès aux études supérieures.

Bonne fête nationale du Québec !

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy