Pénurie d’analgésiques pour enfants ; que faire ?

penurie-medicaments-enfants
Courtoisie Pharmaprix Simplement Santé Saint-Charles-Borromée

Depuis déjà quelques mois, par cause d’une demande plus élevée qu’à la normale, les produits pour enfants à base d’acétaminophène et d’ibuprofène se font de plus en plus rares.

Le ministre de la Santé et l’agence fédérale accentuent leurs communications avec les fabricants et les fournisseurs d’analgésiques pour enfants afin de trouver des moyens de minimiser les impacts pour la population.

Cette situation hors du commun n’affecte pas seulement le Québec, mais bien toute l’Amérique du Nord. Celle-ci serait occasionnée par une demande beaucoup plus importante, pour donner suite à plusieurs virus qui ont énormément circulé depuis cet été.

Adrianne Lachapelle, pharmacienne chez Pharmaprix Simplement Santé de Saint-Charles-Borromée, recommande aux parents d’acheter uniquement les médicaments dont ils ont besoin et de faire preuve d’une certaine retenue puisque les pharmacies reçoivent des quantités limitées.

« Lorsque les tablettes sont vides, nous avons des alternatives. Pour les enfants plus vieux, votre pharmacien peut calculer la dose selon le poids de votre enfant à partir des comprimés pour adulte que l’on écrase et qu’on mélange avec de la compote. Pour les plus jeunes, nous avons des préparations magistrales disponibles », nous a-t-elle mentionné.

Renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou votre médecin pour plus d’informations.

Bonne saison estivale !

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy