Travail à la ferme en espace clos : soyez conscients des risques

Courtoisie CNESST

Dans le cadre de la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture, qui se déroulera jusqu’au 16 mars, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) s’associe à l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour sensibiliser les agricultrices et agriculteurs à l’importance de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles sur les fermes du Québec.

Cette année, le thème mis de l’avant est la prévention des risques dans les espaces clos, afin d’informer et d’outiller les acteurs du milieu agricole devant les défis que pose le travail dans ces endroits et sur les gestes à poser au quotidien pour protéger la santé et assurer la sécurité des productrices et producteurs et des travailleuses et travailleurs.

Avoir conscience des risques pour s’en prémunir

Silos à ensilage ou à grains, préfosses et fosses à lisier, citernes, entrepôts à atmosphère contrôlée, cuves, etc. : les espaces clos sont nombreux sur les fermes du Québec. Leur familiarité peut parfois entraîner une baisse de vigilance concernant les risques pour la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs.

Les risques associés aux espaces clos sont multiples, notamment la perte de conscience, l’intoxication, l’ensevelissement, la noyade ou encore l’explosion et l’incendie. Porter secours à une personne en situation de détresse dans un espace clos pose également plusieurs défis et peut s’avérer dangereux.

La mise en place de méthodes de travail sécuritaires et de moyens de prévention, tels que le contrôle des énergies, la détection des gaz, une ventilation adéquate, le port d’équipements de protection individuelle et l’installation des dispositifs de protection contre les chutes, comme un garde-corps, sont des mesures indispensables. Celles-ci permettent d’assurer à toutes et à tous une protection contre d’éventuelles lésions professionnelles dont les conséquences peuvent être graves, voire mortelles.

À tout cela s’ajoute la nécessité d’assurer une surveillance adéquate et de mettre en place d’un plan de sauvetage qui inclut les équipements et les moyens pour secourir rapidement tout travailleur en espace clos.

Des activités partout au Québec

La Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture marque le début d’activités de sensibilisation et d’information en prévention qui se dérouleront en cours d’année dans les différentes régions du Québec. Il est possible de s’informer auprès de la fédération régionale de l’UPA pour obtenir plus de détails.

Des outils et de l’information sur la prévention en agriculture se retrouvent sur les pages Agriculture et Espaces clos du site Web de la CNESST et sur le site Santé, sécurité et mieux-être de l’UPA.

C’est pourquoi le travail en espace clos nécessite une planification et une préparation rigoureuses.

« Le travail des personnes en milieu agricole du Québec est essentiel pour le Québec. Néanmoins, des défis complexes caractérisent leur quotidien et rendent l’exécution des tâches plus risquée pour la santé et la sécurité des travailleuses et des travailleurs de ce secteur. Afin de poursuivre le travail agricole de façon sécuritaire, j’encourage nos productrices et nos producteurs à se joindre aux efforts préventifs de la CNESST et de l’UPA et à participer en grand nombre aux activités de la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture. »

Jean Boulet, ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie, de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« Depuis maintenant 100 ans, l’UPA a à cœur la santé, la sécurité et le bien-être des productrices et des producteurs. Ils exercent un métier difficile, mais ils le font avec passion et fierté. C’est pourquoi nous sommes heureux d’unir nos efforts à ceux de la CNESST pour rendre les fermes plus sécuritaires et assurer à ces acteurs essentiels les meilleures conditions pour vivre de l’agriculture. »

Paul Doyon, 1er vice-président général de l’UPA

« Devant faire face à des conditions de travail souvent difficiles et à des défis économiques importants, les agricultrices et les agriculteurs du Québec et toutes les personnes qui travaillent dans ces milieux méritent notre soutien. Cette année encore, la CNESST est fière de poursuivre sa collaboration active avec l’UPA pour faciliter la prise en charge de la santé et de la sécurité dans le monde agricole. »

Mohamed Aiyar, vice-président à la prévention de la CNESST

Bonne saison estivale !

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy