Troisième édition du grand colloque Agtech du québec : plus de 165 organisations se rencontrent à l’assomption pour l’accélération des innovations agricoles propres

Courtoisie

C’est à L’Assomption, au cœur même de la Zone Agtech, que s’est tenu cette année la 3e édition du Grand Colloque Agtech du Québec, l’évènement phare annuel de la Zone Agtech qui se dédie à faire réfléchir et mettre en valeur les solutions québécoises pour pallier les enjeux de l’agriculture d’aujourd’hui et de demain. Pour l’occasion, l’organisation a reçu plus de 165 organisations des 4 coins du Québec – universités, centres de recherche, producteurs agricoles, innovateurs, organismes gouvernementaux, d’accélération et de financement – pour stimuler l’innovation technologique agricole et intensifier sa commercialisation dans le but d’accélérer l’adaptation aux changements climatiques, à la pénurie de main-d’œuvre, à l’empreinte carbone et à l’instabilité des chaines logistiques du secteur agricole. 

Présentée cette année par le Réseau des CCTT – Synchronex en partenariat avec les Industries Harnois et Vooban, cette 3e édition a accueilli 45 panélistes et conférenciers sur une vaste gamme de thématiques, dont la culture en environnement contrôlé, l’agriculture régénérative, l’agriculture de précision, les bioproduits végétaux, les retombées des agtech sur les critères ESG et les meilleures pratiques en développement, commercialisation et financement de l’innovation.

Dans l’optique d’intensifier les actions à mettre en place pour une agriculture plus durable et résiliente, elle a aussi reçu sur scène des producteurs agricoles qui ont témoigné de l’impact positif des technologies sur leurs opérations, prévu un espace pour la présentation d’expertises et de technologies, et favoriser l’implication des participants sur plusieurs questions de fond, dont la chaîne de financement des agtech au Québec et les actions à déployer pour accélérer l’intégration des technologies propres innovantes à la ferme. 

« Les changements s’accélèrent et nos actions pour se préparer à pallier les enjeux d’insécurité alimentaire ici et à l’international doivent s’intensifier. Avec sa position géographique avantageuse, le Québec doit prendre un rôle plus actif dans la lutte aux changements climatiques et leurs impacts dans nos assiettes, car ils n’iront qu’en grandissant. Notre écosystème, nos centres de recherche, nos innovateurs et nos ressources, combinés ensemble, nous donnent le potentiel de faire beaucoup plus qu’accroître notre autonomie alimentaire au Québec, même si c’est la première étape. Et c’est pourquoi nous travaillons aussi fort pour rassembler, propulser et faire rayonner les technologies innovantes agricoles du Québec et accélérer leur transfert vers le marché. Je suis très heureuse de ce que nous bâtissons avec nos partenaires et nos membres, qui se dédient chaque jour à cette mission. Leur présence en grand nombre à cette 3e édition démontre une mobilisation majeure de l’écosystème du Québec à aller dans ce sens » – mentionne Marilou Cyr, directrice générale de la Zone Agtech.

En effet, plus de 15 centres de transfert technologique, université et centres de recherche, de nombreuses fermes, des serres et producteurs en culture verticale, des développeurs de agtech, des conseillers du gouvernement et plusieurs associations horticoles et grands joueurs de l’industrie, comme les Industries Harnois, Vooban, Sobeys, Agro-Québec, Financement agricole Canada, Robic et les Serres Coulombe étaient présents pour participer aux réflexions. Parmi les invités d’honneur, la Zone Agtech était également heureuse d’accueillir l’Innovateur en chef du Québec, le préfet de la MRC de L’Assomption, le doyen de la faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, Ecotech Québec et Cycle Momentum.

Grande nouveauté de cette année, l’évènement a mis en lumière 5 organisations et individus qui contribuent de manière notable au développement et au rayonnement des solutions et des technologies innovantes propres dans le cadre de la première édition du concours Les Grands Prix de l’Innovation Agtech du Québec déployé en 4 catégories:

  • Présenté par le Réseau des CCTT – Synchronex, le Prix Startup d’exception a été remis à LBM-AGTECH qui se distingue par son impact, ses résultats et sa contribution exceptionnelle dans l’accroissement de l’autonomie alimentaire de la province, la réduction l’impact environnemental et l’adaptation aux changements climatiques de l’agriculture;
Courtoisie. Prix Startup d’exception – Michel Lesage et Richard Giunta (LBM Agtech)
  • Présentés par le Conseil de l’innovation du Québec, le Prix de l’Innovateur en chef a été remis à PROGRAMME AIR, et le Prix coup de cœur à FERME D’HIVER, qui se sont distingués par leur créativité, le génie, l’avancée de leur solution et leur pertinence par rapport aux enjeux à solutionner pour l’alimentation de demain;
  • Présenté par la FSAA de l’Université Laval, le Prix de la Relève en recherche a été décerné à MARIÈVE DALLAIRE-LAMONTAGNE qui s’est distinguée par l’excellence de ses travaux de recherche dans le domaine de l’agtech et des bioproduits végétaux;
  • Présenté par Ecotech Québec, le Prix de l’Utilisateur de l’année a été décerné au RÉSEAU D’EXPERTISE EN INNOVATION AGRICOLE (REIA) pour son rôle fondamental dans l’intégration et le transfert vers le marché des technologies et solutions agricoles innovantes du Québec.

Dernières nouvelles:

Souffrez-vous de dépendance affective?

La dépendance affective est un concept qui décrit une relation malsaine et excessive avec une autre personne. Elle se caractérise par un besoin constant de l’approbation, de l’attention et de l’amour de l’autre personne, au point où cela devient une source de souffrance et d’insécurité.

Les personnes qui souffrent de dépendance affective ont souvent une faible estime de soi et ont du mal à se sentir complètes sans la présence ou la validation de leur partenaire. Elles peuvent également avoir peur d’être abandonnées ou rejetées, ce qui les pousse à adopter un comportement de recherche constante de l’affection et de la proximité de l’autre personne.

Les signes courants de la dépendance affective comprennent :

  • Une peur intense de la solitude ou de l’abandon
  • Une tendance à négliger ses propres besoins pour satisfaire ceux de l’autre
  • Une difficulté à prendre des décisions sans consulter l’autre personne
  • Une jalousie excessive et un besoin constant de contrôler les activités de l’autre
  • Une incapacité à se sentir bien dans sa peau sans la validation de l’autre

La dépendance affective peut entraîner des relations déséquilibrées et toxiques, où l’une des parties est dominante et l’autre est soumise. Cela peut également entraîner des problèmes de confiance, de communication et d’autonomie personnelle.

Il est important de reconnaître et de traiter la dépendance affective, car cela peut avoir un impact négatif sur la santé mentale, les relations et la qualité de vie globale. Le soutien d’un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue ou un thérapeute, peut être bénéfique pour aider une personne à développer une estime de soi saine, à renforcer son autonomie et à établir des relations équilibrées et saines.

Si vous pensez souffrir de dépendance affective, appelez au 450-755-3515 nous vous mettrons en contact avec une personne qui peut vous aider.

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy