Info Mascouche

Accident mortel à Saint-Roch en novembre 2019 : Stéphanie Tanguay subira son procès en mars 2023

Courtoisie

Ce n’est pas avant mars 2023 qu’une mascouchoise de 37 ans, soupçonnée d’avoir causé la mort de son amie à la suite d’un accident de la route en novembre 2019 à Saint-Roch-de-l’Achigan, alors qu’elle aurait les capacités affaiblies par l’alcool, subira son procès.

Le dossier de Stéphanie Tanguay était de retour au palais de justice de Joliette, le 2 mai, en matinée.

Mme Tanguay, fait face à deux chefs d’accusation soit de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et conduite avec plus de 80 milligrammes d’alcool causant la mort.

La Couronne et la Défense ont prévu que la cause devrait durer 10 jours dans les semaines du 20 et 27 mars 2023. Une requête Charte sur une possible violation des droits de Mme Tanguay doit aussi être débattue avant que les premiers témoins ne soient entendus.

Au départ, l’accusée avait choisi un procès devant juge et jury mais elle a plutôt choisi de ré-opter devant un juge seul.

Rappel des faits

Les faits reprochés à l’accusée se seraient déroulés  vers 3h45 du matin, le 8 novembre 2019. Ce sont des passants ont retrouvé un véhicule accidenté sur le chemin de la ligne Mercier. « Pour une raison encore inconnue, le véhicule a quitté la chaussée pour terminer sa course dans le fossé », avait alors expliqué une porte-parole de la Sûreté du Québec.

Transportée dans un centre hospitalier, la passagère, Jasmine Charette, infirmière à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, avait succombé à ses blessures. Pour ce qui est de la conductrice, Stéphanie Tanguay, celle-ci s’était retrouvée dans un état critique et on avait craint pour sa vie.

Les deux jeunes femmes revenaient d’une soirée pour souligner l’anniversaire de Mme Tanguay. La SQ avait alors amorcé son enquête afin de déterminer les causes de cet accident. Un prélèvement sanguin avait été effectué sur la conductrice. Un reconstitutionniste s’était aussi rendu sur les lieux afin de procéder aux expertises nécessaires.

Lors de sa première comparution, en février 2020, Mme Tanguay peinait encore à se déplacer au tribunal.

L’accusée est représentée par Me Sophie Beauvais (pour Me Roxanne Hamelin), alors que les procureures du DPCP dans ce dossier sont Me Mélissa Plante et Me Jade Coderre.

Mascouche

en nouvelles

Mascouche

en liens backlinks

Construction Mascouche

Électricien Mascouche

Émondage Mascouche

Votre entreprise ici…

Besoin d’un lien vers votre site Web ?

Info Mascouche met à votre disposition un trafic ciblé et géolocalisé pour faire croître votre entreprise. Nos liens « backlinks » sont spécialement conçu pour améliorer votre positionnement sur Google.

Profitez-en pour annoncer votre spécialité. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur les liens « backlinks »… 

450-755-3515

Palais de Justice

Un voleur condamné à 21 mois

Un jeune homme de 23 ans devra passer les 21 prochains mois en prison pour sa participation à un vol qualifié, le 1er février 2021,