Alerte Amber à Terrebonne : L’évaluation psychiatrique de l’accusée est prolongée

Courtoisie

La femme de 34 ans, soupçonnée d’être à l’origine d’une alerte Amber à Terrebonne, en décembre dernier, a vu son évaluation psychiatrique être prolongée.

Son dossier était de retour au palais de justice de Laval ce matin (25 janvier). La Couronne a demandé au juge Serge Cimon une prolongation de quatre semaines, ce qui n’a pas été contesté par l’avocat de la dame, Me Alain Paquet, qui représentait Me John T. Pepper.

Cette évaluation psychiatrique vise à déterminer la responsabilité criminelle de l’accusée. Le 23 décembre dernier, la juge Maria Albanese avait refusé de remettre la dame en liberté en attendant son procès, à la suite de son enquête caution.

La trentenaire fait face à six chefs d’accusation soit deux d’enlèvement, deux de séquestration et deux chefs d’avoir enlevé une personne de moins de 16 ans, de la possession et contre la volonté de son père.

Rappel des faits

Rappelons que l’alerte Amber avait été déclenchée vers 18h, le 13 décembre 2020, alors que la suspecte avait fui sa résidence de Terrebonne, quelques heures plus tôt, en compagnie de ses deux enfants âgés de 7 et 2 ans.

Ceux-ci avaient été retrouvés sains et saufs vers 18h45 dans le secteur de Saint-Faustin-Lac-Carré.

La dame avait été interrogée durant plusieurs heures par les enquêteurs des Crimes Majeurs de la SQ, avant de comparaître le lendemain, par visioconférence à Laval.

Le dossier reviendra le 25 février prochain pour le retour d’évaluation de la dame.

Dernières nouvelles:

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy