Québec annonce l’ouverture de 20 places pour de nouveaux médecins de famille dans la région de Lanaudière

Courtoisie. Le Le ministre de la santé et des Services Sociaux, Christian Dubé.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé et la ministre responsable de Lanaudière, Caroline Proulx, ont dévoilé, le 22 septembre, les nouveaux plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour l’année 2024.

Dans la région de Lanaudière, il s’agit de 20 places pour de nouveaux médecins. Au total, un ajout de 449 nouveaux médecins de famille est prévu, répartis afin de mieux répondre aux besoins des patients de tout le Québec. Comme le ministre l’avait annoncé, ces nouveaux PREM feront pour la première fois l’objet d’allègements, afin de valoriser la médecine familiale et d’attirer davantage de nouveaux médecins en région.

Possibilité de postuler dans quatre sous-régions

D’abord, afin de faciliter les démarches pour choisir le lieu de pratique, un nouveau site Web a été créé où se retrouvent les offres pour les médecins de famille. Cette nouvelle méthode permet aux candidats de postuler dans deux régions et deux sous-régions où ils veulent travailler. Ce changement majeur dans la façon d’avoir accès aux postes disponibles permettra aux candidats de mieux identifier leur lieu de travail et de faciliter la conciliation travail et vie personnelle.

Arrimer les PREM et les AMP

Ajoutons également que des travaux ont été réalisés afin de s’assurer de mieux arrimer les PREM avec les activités médicales particulières (AMP), c’est-à-dire certaines activités prioritaires que les médecins s’engagent à faire, par exemple aux urgences ou dans un centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD). Notons que jusqu’à présent, les AMP étaient attribuées une fois le médecin en place dans une région. Les changements introduits permettront aux nouveaux médecins de choisir la région dans laquelle ils veulent travailler ainsi que d’indiquer leurs préférences d’AMP dès l’envoi de leur candidature. Ils pourront ensuite discuter des AMP disponibles dans les sous-régions où ils auront appliqué lors de leurs entrevues, et ce afin de faire un choix éclairé au moment de la signature de leur PREM.

Plus d’autonomie pour les départements régionaux de médecine générale

Enfin, afin d’assouplir le processus de répartition des médecins sur l’ensemble du territoire québécois, les départements régionaux de médecine générale (DRMG), responsables de l’application du PREM, ont maintenant une pleine autonomie pour répartir leurs places en fonction des besoins prioritaires déterminés pour leur région et pour chaque territoire couvert par leurs établissements, et ce, en fonction du nombre de places qui leur sont octroyées annuellement. Ce changement s’inscrit dans la volonté du ministre Dubé de ramener la prise de décision sur le terrain, dans les régions. La nouvelle façon de répartir les médecins est ainsi un exemple concret de gestion de proximité.

Hausse des admissions en médecine

Rappelons qu’afin d’améliorer l’accès aux soins pour les patients de partout au Québec, le ministre de la Santé et la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, ont annoncé cet été qu’ils augmenteront les admissions en médecine de 404 places au cours des trois prochaines années, pour atteindre un cumulatif de 660 supplémentaires sur quatre ans en 2026-2027, comme le gouvernement s’y est engagé.

« Dans les dernières années, les résidents en médecine et les médecins de famille ont demandé des assouplissements quant à la répartition des effectifs afin que la médecine familiale soit plus attrayante pour la relève et nous les avons entendus. Les changements apportés aujourd’hui répondent à ces demandes. Ceux-ci contribuent à la valorisation de la médecine familiale et rendent le travail en région plus attrayant, puisque les choix des nouveaux médecins pourront dorénavant être orientés par leur expertise et leurs intérêts. Ce sont les citoyens de la région de Lanaudière qui vont en bénéficier. », a déclaré, par voie de communiqué, le ministre Dubé.

 « L’une des priorités de notre gouvernement en santé est d’améliorer l’accès aux soins de première ligne.  Je me réjouis donc de l’arrivée éventuelle de nouveaux médecins de famille dans notre région. C’est une bonne nouvelle pour mieux répondre aux besoins en santé de notre population. De plus, les allègements apportés par notre gouvernement contribueront à attirer davantage de futurs médecins dans Lanaudière, c’est un geste de plus pour valoriser cette profession. », a ajouté la ministre Proulx.

Faits saillants :

  • Le processus d’application aux PREM 2024 débute le 15 octobre 2023.
  • Rappelons que les PREM en médecine de famille ont pour objectif de répartir les effectifs médicaux à l’échelle de toutes les régions du Québec, en fonction des besoins observés et des ressources en place. Ils précisent annuellement, soit du 1er décembre d’une année au 30 novembre de l’année suivante, une cible pour le recrutement, et ce, pour l’ensemble des régions. Ils tiennent compte de la mobilité des médecins déjà en exercice, des départs à la retraite et du nombre attendu de nouveaux médecins.
  • Les données utilisées pour la répartition des PREM comprennent le taux d’inscription auprès d’un médecin de famille, les indices de vulnérabilité, les besoins de la région et l’évolution démographique. La méthodologie utilisée est mise à jour annuellement lors de discussions avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec et des représentants des départements régionaux de médecine générale.
  • Rappelons que la répartition par réseau local de services (RLS) est déterminée par les DRMG selon les besoins évalués sur leur territoire.

Lien connexe :

Pour plus d’information : PREM

Partenaires:

Numeric Media:

Dernières nouvelles:

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515

Rejoignez les résidents des villes et municipalités...

  • Terrebonne
  • Laplaine
  • Saint-Anne des Plaines
  • Repentigny
  • L’assomption
  • Mascouche
  • Saint-Roch
  • Saint-Esprit
  • L’Épiphanie
  • Joliette
  • Saint-Sulpice
  • St-Jacques
  • Saint-Ambroise
  • St-Félix
  • Saint-Côme
  • Saint-Michel-des-Saints
  • Saint-Barthélemy