Courtoisie

Un jeune voleur attendra son procès en prison

Un repentignois de 19 ans, qui a été arrêté pour introduction par effraction et vol de voiture, le 4 juin  dernier, à Repentigny, devra attendre son procès en prison.

Maverick Forget fait face à un total de 14 chefs d’accusation soit introduction par effraction dans des résidences, vols de voitures, vol dans un véhicule et fraude par carte de crédit.

Son enquête caution a eu lieu cet après-midi (le 6 juillet) au palais de justice de Joliette. La procureure de la Couronne dans ce dossier, Me Julie Bacon, a expliqué au juge Claude Lachapelle que le jeune homme avait été remis une première fois en liberté, le 9 juin dernier,  à la condition de suivre une thérapie fermée à Sherbrooke.

Forget a cependant pris la clé des champs en pleine nuit, à peine deux jours plus tard, Il se serait rendu dans un dépanneur pour y acheter de l’alcool  Son co-chambreur a averti le surveillant de nuit de son absence. Les policiers de Sherbrooke ont aussitôt été alertés.

Un mandat d’arrestation a alors été émis. Forget a été de nouveau épinglé par le Service de police de la Ville de Montréal, le 19 juin dernier. Il aurait commis de nouvelles infractions soit des introductions par effraction dans une maison d’habitation, d’avoir volé un véhicule, d’avoir utilisé une carte de crédit sachant qu’elle avait été obtenue à la suite d’une infraction et de cinq bris de conditions.

Malgré son jeune âge, le jeune homme possède de nombreux antécédents au tribunal de la jeunesse dont 17 bris de probation, des vols, introduction par effraction, harcèlement criminel et possession simple de stupéfiants.

D’ailleurs, il consomme de nombreux stupéfiants de l’âge de 12 ans. « Je veux changer de mode de vie. C’est de la marde », a-t-il témoigné au juge Lachapelle. Son avocate, Me Catherine Ahelo, a suggéré que son client suive une nouvelle thérapie fermée.

Le magistrat n’a eu aucune hésitation à garder l’accusé détenu jusqu’à son procès notamment afin de protéger le public. « Un moment donné, faut être plus mature et faire face à la vie », a lancé le juge au jeune accusé.

Le dossier a été reporté au 8 juillet pour la forme.