Un proxénète écope 39 mois de pénitencier

Un résident de Terrebonne a pris le chemin du pénitencier, le 16 octobre, après avoir plaidé coupable à des accusations de complot pour proxénétisme et de tentative de proxénétisme.

Kevin Myrthil-Estime a écopé d’une peine de 39 mois de détention au palais de justice de Joliette. Le juge François Landry a entériné la suggestion commune faite par Me Roucha Oshriyeh, de la Défense, et Me Kahina Rougeau Daoust, pour la Couronne.

En plus de son plaidoyer de culpabilité à un chef de complot à l’égard d’une adolescente de 17 ans, l’accusé avait aussi plaidé coupable, l’été dernier, à une accusation de tentative de proxénétisme sur une agente d’infiltration (AI).

Les faits reprochés à l’accusé ont eu lieu entre le 2 octobre 2018 et le 7 juin 2019. À l’automne 2018, le proxénète a communiqué avec l’adolescente, via une connaissance de celle-ci, alors qu’elle se trouvait à Joliette et qu’elle souhaitait quitter son foyer de groupe.

Le soir-même du premier contact avec la victime, un complice de Mythil-Estime, Tommy Vendetti-Gagné a organisé à un transport Terrebonne-Toronto pour la jeune fille. Vendetti-Gagné a écopé d’une peine de 15 mois de prison après avoir plaidé coupable à un chef de complot pour proxénétisme.

« Durant huit jours, il l’a contrôlé en décidant de tout. Il lui a acheté des déshabillés, des déshabillés, des talons hauts, des bas collants, des accessoires, dont des menottes, un fouet, du lubrifiant et une boîte de 30 condoms.», avait déclaré la procureure de la poursuite, Me Stéphanie Arel, au moment du plaidoyer de culpabilité de Myrthil-Estime.

Elle a été forcée de se prostituer à chaque jour, recevant jusqu’à 11 clients quotidiennement. Elle devait remettre l’agent à l’accusé après chaque client. Ce dernier lui aurait promis de lui donner 50% des « revenus ».

La victime a été localisée le 11 octobre 2018 par des policiers à Toronto grâce à des informations reçues d’une tierce personne.  Elle était cependant demeurée dans la Ville-Reine car elle avait indiqué aux policiers qu’elle se sentait en sécurité là-bas. Mais Kevin Myrthil-Estime l’a ramené à un terminus d’autobus de Toronto après que l’adolescente lui ait parlé de la visite des policiers. C’est par la suite, qu’elle avait de nouveau communiqué avec les policiers. Elle était revenue au Québec avec l’aide de la protection de la jeunesse.

Il essaie de convaincre une agente d’infiltration

Par ailleurs, alors qu’il était recherché en vertu d’un mandat pancanadien, Kevin Myrthil-Estime est entré en contact avec l’AI, entre le 22 mai et le 7 juin 2019 pour lui offrir de danser pour faire de l’argent. Il lui a offert notamment de la faire venir à Toronto car il y a plus d’argent à faire qu’à Montréal.

Le 5 juin 2019, Myrthil-Estime propose à l’AI d’aller la chercher à Montréal pour l’amener danser au Pigale, un bar de danseuses exotiques).  Il lui mentionne aussi d’aller s’acheter des talons hauts et de se faire de beaux ongles.

Un rendez-vous est donné le 7 juin 2019. L’AI lui demande par message texte combien d’agent elle pourra faire par jour. L’accusé lui répond entre 700 et 800 par soirée. Avec l’expérience, elle pourrait faire jusqu’à 1500$ par soirée, Elle demande comment elle pourrait faire autant d’argent, Myrthil-Estime lui répond en faisant des « extras ».

L’AI et l’accusé se rencontre vers 21h30, au Starbuck, au coin des rues Parc et Laurier à Montréal. Après quelques minutes de conversation, l’AI se rend à la salle de bain. Myrthil-Estime est mis en état d’arrestation quelques minutes plus tard, alors qu’il prenait place côté conducteur d’un véhicule de marque MERCEDES de location.

Un téléphone cellulaire, dont le numéro est le même qui a servi pour échanger des messages avec l’AI est retrouvé sur le siège conducteur.

L’accusé est détenu depuis son arrestation. Compte de sa détention préventive, il lui reste 14 mois à compter de ce jour. À sa sortie de prison, il devra se soumettre à une période de probation de deux ans dans laquelle il aura plusieurs conditions à respecter. Son nom sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité.

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

Rejoignez les résidents de Terrebonne, Mascouche, Repentigny...
65,000 utilisateurs en août !

450.755.3515